Argentine et Chili : pourquoi ces deux pays pourraient vous surprendre par leurs vins

L’Argentine et le Chili pourraient nous surprendre par leurs vins et ce n’est pas étonnant, car d’une part, ils font partie des meilleurs producteurs au monde. D’autre part, ces deux pays héritent d’une histoire viticole similaire au temps des colons espagnols au 16e siècle et par la même occasion ont hérité du savoir-faire des immigrants européens au 19e siècle. Naturellement, ils possèdent un climat et une géographie exceptionnels favorables pour la viticulture. Et enfin, ils disposent plusieurs variétés de cépages.

Histoire viticole de l’Argentine et du Chili

L’histoire viticole de l’Argentine et du Chili est similaire, car la viticulture a été introduite dans les deux pays par des colons espagnols au 16e siècle. Le vignoble ne s’est développé que lors de l’afflux d’immigrants européens au 19e siècle. Pour l’Argentine, le futur président Domingo Faustino Sarmiento a engagé l’expert français Michel Aimé Pouget en 1853 pour développer la culture de vignes à Mendoza. Ce n’est qu’en 1990 que l’économie de marché a contribué à actualiser la qualité de la production et l’exportation du vin. De même, le développement du vignoble chilien est également lié à la viticulture française, car les vignes sont importées de France. Après l’effondrement de la dictature en 1989, la production et les exportations ont commencé à se développer. Depuis, les vins argentins et chiliens font partie des meilleurs au monde.

Climat et géographie exceptionnels

Le climat et les conditions géographiques ont grandement contribué à la qualité exceptionnelle des vins argentins et chiliens. Les vignobles de l’Argentine sont situés dans la partie occidentale du pays au pied des Andes. Le climat continental sec et ensoleillé est idéal pour la viticulture. La hauteur moyenne du vignoble est à 900 mètres d’altitude. Pendant la journée, les raisins bénéficient du soleil, tandis que l’altitude les rend frais la nuit. La neige dans les Andes assure une irrigation continue. Quant aux vignobles chiliens, ils sont principalement situés dans le sud-est du Chili, le long des vallées entre les montagnes côtières et les Andes. Le climat est de type méditerranée doux, chaud le jour et frais la nuit avec peu de précipitations. L’air froid de Humboldt, venant de l’océan Atlantique, rend la viticulture possible. 

Les variétés surprenantes de cépages

Compte tenu des nombreux cépages que l’on y trouve, il n’est pas surprenant que les vins argentins et chiliens aient une réputation mondiale. En Argentine, le Criolla est l’un des raisins les plus mûrs. Le malbec est le cépage le plus populaire. Puis on retrouve le Bonarda, le Cabernet Sauvignon, le Syrah, l Merlot et le Tempranillo. Le Torrentes, le Pedro Siménez, le Chardonnay, le Sauvignon Blanc, le Semilon et le Viognier représentent les cépages blancs d’Argentine. En revanche, au Chili, près de la moitié du vin chilien est du Cabernet Sauvignon. Il existe également des cépages rouges tels que le Merlot, le Carmenel, la Syrah, le Pinot Noir, le Cabernet Sauvignon et le Malbec. La carmenère est le cépage symbolique du Chili. Les principaux cépages blancs sont le Sauvignon Blanc, le Chardonnay et l’Alexander Muscat.

Bons plans, codes promo et réductions Tohapi
Zoom sur l’asado : le barbecue à la mode argentine